03/08/2022

Pour les usages précisés dans le tableau (ci-joint dans l'arreté) : les restrictions s'appliquent quelle que soit l'origine de la ressource en eau (cours d'eau, forage/puits, réseau d'eau potable...), mais elles ne s'appliquent bien évidemment pas aux systèmes de récupération d'eau de pluie (index (1) ) :

=> les fleurs en jardinières ou en pots (ou autre) sont concernées de la même  façon que les massifs fleuris (libellé utilisé dans l'arrêté) : le principe général est qu'à partir du seuil d'alerte renforcée, l'arrosage des fleurs (vocation ornementale/paysagère) n'est plus considéré comme prioritaire.
A ce titre, compte tenu de la situation hydrologique particulièrement critique cette année, et compte tenu de la nécessité de préserver ce qu'il reste de la ressource en eau pour des usages prioritaires (alimentation en eau potable de la population , sécurité civile, vie du milieu et production alimentaire notamment), vous comprendrez que nous ne délivrons pas de dérogation pour l'arrosage des massifs fleuris.


Une particularité liée aux mesures prises par la Préfète de bassin Loire Bretagne : Les commune concernées par l'axe Loire (prélèvements directs dans la Loire et en nappe d'accompagnement) - en jaune (alerte) sur la carte jointe : les horaires d'interdiction (au niveau d'alerte (jaune)) sont étendus à la plage de 8h à 20h (arrosages pelouses, espaces verts, terrains de sport) ces éléments sont précisés à l'article 6-1 de l'arrêté.

=> les prélèvements pour l'arrosage des jardins potagers restent toujours possibles, quel que soit le niveau de restriction et quelle que soit l'origine de l'eau : ce qui change en fonction des restrictions est la plage horaire pendant laquelle les prélèvements et arrosages sont permis.
Par exemple, en restriction "alerte renforcée" (orange) : l'arrosage des potagers est interdit de 8h à 20h mais reste autorisé de 20h à 8h (de nuit). Ce sont ces horaires qui doivent être respectés pour le prélèvement et l'arrosage des jardins potagers.

=> le nettoyage des façades et toitures est interdit dès le seuil d'alerte (jaune) quel que soit l'origine de l'eau et quel que soit le type d'usager : seuls sont possibles le nettoyage des voiries, trottoirs, et autres surfaces pour assurer la salubrité publique dans le strict minimum pour ce faire.